L'Opéra du monde

 

Éditions Le Cherche Midi, 2016

 

MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE - Exposition du 6 avril au 5 juin 2016

 

35 €

 

Format : 220 x 290 mm cartonné

Nombre de pages : 168

 

L’Opéra du monde est une rétrospective du parcours photographique de Christine Spengler, correspondante de guerre de renommée internationale et artiste.

 

L’ouvrage réunit pour la première fois les deux facettes, apparemment contradictoires, de son œuvre : ses photos de guerre et ses photos « enluminées ».

 

La facette « Années de guerre » égraine ses photos de guerre emblématiques, en noir et blanc, qui ont été publiées dans les plus grands magazines : Life, Time, Newsweek, Paris Match. En Irlande du Nord ou au Cambodge, au Liban ou en Irak, elle est toujours aux côtés des victimes et des opprimés. Son regard est constant : toujours tourné vers les survivants. Dans le monde arabe, en Afghanistan et en Iran, sa condition de femme lui permet de dissimuler son Nikon sous le voile qu’elle porte, de se fondre dans la foule, d’accéder ainsi à des scènes interdites aux hommes et de rapporter des images uniques.

 

La facette « Années lumière » dévoile ses photos multicolores, celles qu’elle a réalisées à chaque retour de reportage pour « exorciser la douleur », portraits flamboyants et visions oniriques peuplant un monde tout en couleurs. C’est là une palette qu’elle s’était longtemps interdite : autant d’œuvres ardentes, inspirées à la fois par l’univers de sa mère (l’artiste surréaliste Huguette Spengler) et par les grands maîtres du Prado (qui l’ont subjuguée au temps de son enfance madrilène). Autant de célébrations lumineuses et réparatrices.

 

Après avoir photographié le deuil du monde, Christine Splengler offre des images de paix qui sont un véritable hymne à la vie.