CHRISTINE SPENGLER

 

UNE FEMME DANS LA GUERRE

 

18 Mai - 18 Août 2018

 

DURAS

Lot-et-Garonne

 

Tarifs : 5 € par personne - 2 € pour les scolaires en groupe

 


Expositions (liste non exhaustive)

 

2018 : Galerie Vues d'ici du 18 mai au 18 août.

         

Espace des femmes - Antoinette Fouque, Femmes Combattantes du 4 au 26 mai.

 

2017 : Invitée d'Honneur du Festival de la photographie de Cadaqués (Incadaqués).

 

2016 : Maison Européenne de la Photographie.

 

2010 : Espace Cardin.

 

Bibliographie

 

2017 : Série indochinoise – Hommage à Marguerite Duras. Éditions Le Cherche Midi.

 

2016 : L'Opéra du monde. Éditions Le Cherche Midi.

 

2009 : Ibiza y Formentera eternas. La serenidad recobrada, Camara de Commercio,

 

2006 : Une Femme dans la guerre. 1970-2005. Éditions Des femmes/Antoinette Fouque.

 

2005 : Laure Guibault, « Christine Spengler prend son pied », dans ''Ynox'', n°10 d'avril 2005, pp. 30-35.

 

2003 : Années de guerre. Éditions Marval.

 

2003 : Vierges et Toreros. Éditions Marval.

 

1991 : Une femme dans la guerre. Éditions Ramsay - de Cortanze.

 

 

 

 

LIVRES DISPONIBLES à la librairie de la Galerie Vues d'ici

 

 

Série indochinoise – Hommage à Marguerite Duras. Éditions Le Cherche Midi. 2017

 

L'Opéra du monde. Éditions Le Cherche Midi. 2016

 

Une Femme dans la guerre. 1970-2005. Éditions des femmes/Antoinette Fouque. 2006

 

Vierges et Toreros. Éditions Marval. 2003

 

 

Distinctions

 

2009 : Chevalier de la Légion d'Honneur.

 

2007 : Chevalier des Arts et des Lettres.

 

 

Témoignages sur Christine Spengler

 

ENTRE OMBRE ET LUMIÈRE

Henry Chapier, Président de la Maison Européenne de la photographie, Paris, 2016.

 

LES DEUX FACETTES D'UNE ŒUVRE

Carmen Garrido, Musée du Prado, Madrid, 2010.

 

 

- Horts Faas, photographe de guerre et responsable du service photo pour Associated Press de 1962 à 1973, au sujet des photos de guerre de Christine Spengler : ''Lorsqu’elle arriva au Vietnam, en 1973, elle était totalement débutante et autodidacte. Elle fut aussitôt un photographe doué et imaginatif. Aujourd'hui, elle est un maître de la photographie.''

 

 

- Magazine BIBA, 1991 :  ''Christine Spengler, une héroïne durassienne'' :

 

''Si le nom de Christine Spengler paraît sorti d’un roman de Duras, la comparaison ne s’arrête pas là. Dans les rues de Saigon déserte, elle a photographié le visage des orphelins hallucinés ; dans Téhéran fanatisée, elle a vu les enfants impubères armer leurs propres fusils. En Afghanistan, au Kurdistan, au Liban, partout où le monde était en deuil, le grand angle de Christine Spengler n’était jamais loin. Reporter de guerre, elle a ainsi erré, telle une héroïne durassienne, pour oublier le suicide d’un frère adoré. Elle voulait mourir en terre étrangère. Mais le temps a atténué le manque. Christine a eu envie de quitter ses habits de deuil et de mettre de la couleur dans ses photos. À force de côtoyer les morts, elle a redécouvert les vivants.''

 
 

- Renaud Donnedieu de Vabres, ancien Ministre de la Culture, lorsque Christine Spengler est reçue Chevalier des Arts et des Lettres à Paris en mars 2007 :

 

''Je félicite la combattante qui a toujours su voir et photographier l‘espoir au milieu des ruines''.

 

- Joëlle Pagès-Pindon, agrégée de lettres classiques et vice-présidente de l'association Marguerite Duras (préface de ''Série indochinoise - Hommage à Marguerite Duras'' de Christine Spengler, éditée par le Cherche Midi) :

 

''Ce livre d'hommage offre une variation nouvelle et personnelle d'une photographie qui doit son pouvoir de fascination à ''ce manque d'avoir été faite'' : les photomontages de Christine Spengler font de cette image qui hante le récit de L'Amant  une présence-absence ouverte à l'infini de la création...''.

 

- Alain Vircondelet, écrivain et biographe de Marguerite Duras (préface de ''Série indochinoise – Hommage à Marguerite Duras'' de Christine Spengler, éditée par le Cherche Midi) :

 

''Et si la grande photographe et reporter de guerre Christine Spengler avait écrit la plus captivante biographie de Marguerite Duras en réalisant ces douze photomontages dédiés à la mémoire de Marguerite à l’époque de son amour pour l’Amant de la Chine du Nord ?''

 

 

 Éditions photographiques

 

- Monsieur Toros Aladjajian du laboratoire photo Toroslab à Bry-sur-Marne pour les tirages des photos argentiques en noir & blanc.

- Monsieur Yonel Leblanc du laboratoire photo Initial à Paris pour les tirages des photomontages en couleurs.

 

 


Organisation de l'exposition

 

Chantal Dupuich et Philippe Artidor Utecht, organisateurs, scénographes et commissaires de l'exposition "Christine Spengler - UNE FEMME DANS LA GUERRE" proposent dans la Galerie Vues d'ici à Duras une rétrospective du parcours de l'artiste de 1970 à nos jours. Cette exposition de photographies, dont certaines font partie de la mémoire collective, a vocation à être itinérante.